A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


La Fouine paroles Interlude lyrics


j'oublierais jamais qui je suis, j'oublierais jamais d'où je viens,
j'oublierais jamais les fe-keu et leurs patates de forrains,
j'oublierais jamais les soucis, la tristesse, les galères,j'oublierais jamais bois d'Arcy, le mitard d'Augny ou Nanterre
j'oublierais jamais la barquette avec son goût de pisse,les 6 heures du mat, les portes qui claquent et les perquises,
j'oublierais jamais mon 78 et les petits concerts à Trappes,
de la salle JBC jusqu'à mon premier planète rap , je n'oublie pas qu'avec un rien je peux viser la lune,je-je je cherche la monnaie car tout petit je n'avais pas une thune, j'oublierais jamais ces foyers, tous ces éducateurs, ex- président, cocu, manipulateur ,j'oublierais jamais le gabon, le maroc et le mali, la guinée ou l' algerie, le cameroun et la tunisie , j'oublierais jamais ces sourires, ces visages , ce bénin ,si vous êtes avec la fouine ce soir levez la main, j'oublierais jamais Ahmed, j'oublierais jamais Fatima, dans ma tête c'est les States mais dans mon coeur c'est Casablanca , oué, j'oublierais jamais corisi ou kibaki, premier maxi avec un budget aussi grand que mimy mathy, je vis avec le respect, je meurs avec mes valeurs
j’oublierais jamais les ravageurs, les black spiders
j’oublierais jamais qui je suis, et mis le rap en danger
et si tu dis que j’ai changé , kho, c’est toi qui a changé
la ligne verte au parloir, escorté par un maton
le retour en cellule avec les larmes de maman sur mon blouson
la mort c’est long , la vie c’est court comme mon rap
svp, ce jour la, n’oubliez pas de m’enterrer a trappes
j’oublierais jamais la famille, les vrais sosses
ceux qui s’interposaient entre moi et une bastos
premiere ou deuxieme classe en avion , c’est la meme
j’oublies pas que quand j’etais petit je les voyais seulement dans le ciel
j’vendais du pilon pour acheter a manger
souvent je finissais en prison mais je gardais la bouche fermee
j’oublierais jamais toutes ces gav
man sa perd ses racines , un repas de keuf c’ est comme un jean delave
j’en place une pour celle qui tourne, pour celle qui veulent se rierma
et ceux qui parlent derriere moi , sont forcement derrere moi
j’baise le systeme car le systeme m’a baise
j’me leve avec le sourire , j’m'endors avec une belle bronzee
on parle de moi dans les forums , on dit que j’suis trop cainri
j’suis passer la rumeur, j’suis pas assez kery
ya trop de rappeurs, ya trop de jalousie
jlis leur commentaires, jme tape des barres pendant qu’on me suce dans mon jaccuzzi
j’suis tellement vrai que dans mes clips, j’mets des grosses tasspe
j’oublies pas que mon grossiste priait avec moi a la mosquee
on me dit n’ecris pas sa, mais ma tete est dure comme du marbre
avec le temps combien de freres on coupe leur barbe?
j’oublierais jamais ces fin de mois difficile
les larmes dans les yeux de papa, le windows shopper, les pattes fubber
prisonnier du rmi, du smic, du manque d’ ecu
et si l’argent fait pas le bonheur, la pauvrete non plus
pour les riches c’etait la coke, pour les pauvres l’heroine
ma cave , les sachets, j’me rappelle de mon usine
j’ecris en rouge, mes pensees noires et ma feuille reste blanche
la nuit j’coupais du shit, le jour mon pere coupait des planches
tout comme lui il aurait souhaite que je sois menuisier
mais moi j’voulais baise des salopes et rouler en fefe
vous connaissez les traditions, les silences, le menage
rester pure , se marier avec un khouya du village
ma grande soeur ne voulait pas de cette vie, petite elle voyait grand
elle a prit ses clics et ses clacs et ses soixante francs
j’la vois revenir quelques annees plus tard
en forme et belle,de ma femme elle sera son modele
combien d’entre nous on vu leur vies brisee
sur le mauvais cheval , combien de nous on mise
si tu m’a baise, kandeck kho, surveille ton dos
j’oublies rien car j’ai la memoire dans la peau

j’oublierais jamais toutes ces fois, ces galeres
a la tienne, au futur, mon frere levez nos verres
levez tous la main en l’air
ouuuh la main en l’air
(x3)

j’oublierais jamais toutes ces fois, ces galeres
a la tienne, au futur, mon frere levez nos verres
gardez tous la main en l’air
ouuuh la main en l’air


Diomande Baba Moussa

La Fouine paroles Interlude lyrics